ASSOCIATION JEAN-PIERRE RAMPAL
 

REPÈRES BIOGRAPHIQUES
Les informations qui suivent ont pour but d’offrir un certain nombre de repères importants dans la carrière de Jean-Pierre Rampal. Elles sont naturellement très sélectives quant aux tournées, concerts importants, créations, partenaires, enregistrements… Les indications les plus complètes figureront dans l’ouvrage biographique suivant :
« Jean-Pierre Rampal, la flûte universelle »
(Denis verroust)
(à paraître fin 2008 aux éditions Symétrie, Lyon).

 



Couverture du programme de la tournée 1995
au Japon (photo K. Tamura)

1922
Naissance à Marseille, fils d’Andrée Roggero et Joseph Rampal (7 janvier).

1934
Débute l’étude de la flûte sous la direction de son père, Joseph Rampal, professeur au Conservatoire de Marseille.

1938
1er Prix au Conservatoire de Marseille (2 juin).

1941
Premier récital professionnel, avec Pierre Barbizet (16 juillet) - débute ses études de médecine.

1942
Joue à Marseille les Cinq Incantations d’A. Jolivet.

1944
1er Prix au Conservatoire de Paris, classe de Gaston Crunelle (20 mai).
assure la radiodiffusion clandestine du Quintette à vent d’A. Schönberg.

1945
Fondation du Quintette à Vent Français (J.P. Rampal, flûte – P. Pierlot, hautbois - J. Lancelot, clarinette –
M. Manem, cor – M. Allard, basson / M. Manem sera remplacé l’année suivante par X. Delwarde, et G. Coursier
deviendra le corniste de l’ensemble en 1949/50. P. Hongne succèdera à M. Allard dès 1948).
Joue le Concerto de Jacques Ibert à la Radio, avec l’Orchestre National de France sous la direction de Henri Tomasi.
Abandon de ses études de médecine et début de sa carrière de soliste.

1946
Premier enregistrement à Paris (Quatuor en ré majeur KV 285 de Mozart, B.A.M. 78 tours), avec le Trio Pasquier
(26 avril).
Premier concert avec Robert Veyron-Lacroix.
Nommé flûte-solo de l'Orchestre de la Compagnie Thermale de Vichy. Il y restera quatre ans.

1947
Mariage avec Françoise Bacqueyrisse (7 juin).
Premier enregistrement avec Robert Veyron-Lacroix (Sonate BWV 1030 de Bach, B.A.M. 78 tours, octobre).
Début des tournées à l’étranger (Suisse, Autriche, Italie, Espagne, Pays-Bas…).

1948
Acquiert la flûte Lot n° 1375, la première flûte en or de l’histoire et l’unique du genre réalisée par le plus célèbre des
facteurs de flûtes en 1869. Un instrument mythique qu’il utilisera dix ans durant, avant de jouer des instruments
Haynes (Boston) à partir de 1959.

1949
Premier grand récital parisien pour flûte et piano avec Robert Veyron-Lacroix, Salle Gaveau (9 mars).
(incluant la première audition en France de la Sonate pour flûte Op. 94 de S. Prokoviev).
Première participation au Festival International de Musique d’Aix-en-Provence (23 juillet).

1950
Début du microsillon et d’une carrière discographique exceptionnelle.
Jusqu’en 1970, il enregistre pour près de 30 labels différents, français ou étrangers : Classic-Barclay, L’Oiseau-Lyre,
Anthologie Sonore, Boîte à Musique, Decca France, Allegro, Vogue, Pathé, Ducretet-Thomson, Educo, Dial Records,
Discophiles Français, Clab des Amateurs du disque, Erato, Supraphon, Washington Records, RCA, Orphée,
Club Français du Disque, Philips, Critère, Harmonia Mundi, Dover Productions, Connoisseur Society, Baroque
Records, Nippon Columbia…
Création du Concerto pour flûte et cordes d’A. Jolivet (24 janvier).

1951
Premier enregistrement du Concerto en ré majeur KV 314 de Mozart (Orch. Lamoureux, A. Goldschmidt /
Classic-Barclay).
Première participation au Festival de Musique de Menton (Quintette à vent Français, 3 août), créé l’année précédente.
Il s’y produira par la suite presque chaque année.

1952
Fondation de l'Ensemble Baroque de Paris (J.P. Rampal, flûte – P. Pierlot, hautbois – R. Gendre,
violon – P. Hongne, basson – R. Veyron-Lacroix, clavecin).
Première tournée au Maroc (novembre, flûte & harpe avec Pierre Jamet) et développement des concerts à l’étranger
(Allemagne, Espagne, Italie, Pays-Bas…).

1953
Fondation du label Erato, pour lequel J.P. Rampal enregistrera près d’une centaine de disques. Cette collaboration
historique sera assortie d’un contrat officiel d’exclusivité à partir de 1968.
Premiers enregistrements en musique de chambre pour la Radio Sarroise (Quintette à vent Français, 20 mars).
Première grande tournée hors d’Europe (Indes Néerlandaises), avec Robert Veyron-Lacroix et la soprano Elisabeth Lugt (octobre-décembre).

1954
Début de sa collaboration avec l’Orchestre de chambre de la Sarre et Karl Ristenpart (jusqu’en 1967). Ils réaliseront
ensemble 19 disques ainsi que de nombreux enregistrements pour la Radio Sarroise.
Premier enregistrement de l’intégrale des concertos pour flûte de Mozart (Orch. de chambre de la Sarre, K. Ristenpart /
Discophiles Français).
Grand Prix du Disque de l’Académie Charles Cros (Vivaldi / Ensemble Baroque de Paris / B.A.M.), le premier d’une
longue série de prix attribués à ses enregistrements.

1955
Première visite dans les pays de l’Est (Tchécoslovaquie, mai-juin, Festival du Printemps de Prague).
Premiers concerts et enregistrements avec l’Ensemble instrumental Jean-Marie Leclair de Jean-François Paillard. Ils
réaliseront ensemble 15 disques pour Erato.
Entre à l'Orchestre de l'Opéra de Paris (29 juin), où il sera seconde flûte solo, et y restera jusqu’en 1962.

1956
Premiers concerts au Canada (février-mars).
Premier concert avec Isaac Stern (Festival de Menton, 14 août). Leur premier disque en commun se fera 13 ans plus
tard, en 1969 (Quatuors de Mozart, C.B.S.).
Création radiophonique à Prague du Concerto de Jindrich Feld.

1957
Création au Festival de Strasbourg de la Sonate de Francis Poulenc,avec l’auteur (18 juin).
Premier enregistrement des Cinq Incantations d’A. Jolivet (B.A.M.).

1958
Débuts triomphaux aux Etats-Unis : concert à la Bibliothèque du Congrès de Washington (14 février).
(Händel, Bach, Haydn, Poulenc, Prokoviev)
Premier enregistrement du concerto pour flûte et harpe de Mozart avec Lily Laskine (Erato).

1959
Fondation (par Fernand Oubradous) de l'Académie d'été de Nice, où il enseignera jusqu’en 1977.
Premier grand concert à New York (Town Hall, 17 février).

1960
Création au festival de Vichy du Concerto pour flûte de Serge Nigg.

1962
Premier enregistrement pour Philips (Concert des Six Nations / Sweelinck, Grétry, Francoeur).
Première tournée en Israël (décembre).

1964
Première tournée au Japon (avril).
Cette seule année 1964 le voit également enregistrer plus de 15 disques, parmi lesquels le récital flûte & harpe avec L. Laskine, l’intégrale des sonates de Händel et celle des œuvres pour flûte de Beethoven, les concertos de Mozart, ceux d’Ibert et Jolivet, etc.
Oscar “ Réalité ” (premier virtuose français)

1966
Début de sa collaboration avec I Solisti Veneti et Claudio Scimone (Vivaldi, Concertos Op. X, Erato). Ils
réaliseront ensemble 15 disques pour Erato.
Enregistrement des concertos de Mozart avec l’Orchestre Symphonique de Vienne et Th. Guschlbauer.
Une référence jugée depuis lors incontournable…
Création du Concerto de Printemps de H. Tomasi (5/6 janvier)
Création de la Suite en Concert pour flûte et percussions d’A. Jolivet (23 février)
Première tournée en Australie - Nommé Chevalier de la Légion d’honneur.

1967
Transcription pour flûte, sur la suggestion du compositeur, du concerto pour violon d’Aram Khachaturian.
(Première : Toledo, U.S.A. – Toledo Orchestra, dir. : Serge Fournier – 3 novembre)

1969
Succède à Gaston Crunelle comme professeur au C.N.S.M. de Paris, poste qu’il conservera jusqu’en 1981.
Premier concert au Carnegie Hall de New-York.

1973
Premier concert au Hollywood Bowl.
Parution du disque de la Suite pour flûte et piano-jazz de Claude Bolling (Cy/RCA, puis C.B.S.), titre appelé à
connaître une exceptionnelle popularité…

1974
Premier concert avec le pianiste John Steele Ritter (Hollywood Bowl).

1976
Grand Prix ad honorem du Président de la République décerné par l’Académie Charles Cros pour l’ensemble de sa
carrière discographique.

1978
Prix Leonnie Sonning (Danemark) - Enregistrement du Concerto pour flûte de C. Nielsen (Erato)

1979
Nommé Officier de la Légion d’Honneur.

1980
Premier Concours International de flûte “ Jean-Pierre Rampal ” de la Ville de Paris. Shigenori Kudo en obtient le 1er Grand Prix. Les éditions ultérieures du concours auront lieu en 1983, 1987, 1993, 1998, 2001 et 2005.
Prix d'Honneur du 13e Prix Mondial du Disque de Montreux, attribué à J. P. Rampal pour "l'ensemble de ses activités
au service du disque et de la flûte".
Premiers enregistrements avec John Steele Ritter (Schubert, Moscheles, Dvorak, Feld, Martinu – C.B.S.), lequel
devient par la suite son principal partenaire en récital.

1981
Création et enregistrement à Tel-Aviv de Halil, Nocturne pour flûte, cordes et percussion de L. Bernstein (mai).

1982
Entre comme artiste exclusif chez C.B.S. Pour ce label, devenu par la suite Sony Classical, il enregistrera près de 60
disques.
Premier disque en trio avec Isaac Stern et Mstislav Rostropovitch (Haydn / London Trios – C.B.S.)
Première tournée en Chine (mai)
Nommé Commandeur de l’Ordre National du Mérite.

1984
Premier enregistrement avec l’Orchestre de chambre Franz Liszt de Budapest (Haydn / Concertos pour flûte et hautbois – C.B.S.). 12 autres réalisations communes suivront.

1985
Dédicataire des Concertos pour flûte d’E. Laderman et D. Diamond.

1987
Reçoit la Grande Médaille de la Ville de Paris.

1989
Promu Commandeur de l’Ordre des Arts et Lettres - Parution aux Etats-Unis de l’autobiographie “ Music, my love
(Random House, trad. française c/o Calmann-Lévy, 1991)

1992
Dédicataire du Concerto pour flûte de K. Penderecki, la dernière grande œuvre écrite pour lui (création : 11/01/93).

1994
Reçoit le Trophée des Arts (French Institute/Alliance Française).

1996
Enregistrement des concertos pour flûte de Mozart, cette fois en tant que chef, avec Claudi Arimany en soliste
(Orch. Hungarian Virtuosi – Pro Digital records)

1997
Participe aux concerts en hommage à Karl Ristenpart pour le 30e anniversaire de sa mort, à Sarrebrück et à Metz
(10 et 11 octobre).

1998
Dernier grand récital à Paris, avec John Ritter, au Théâtre des Champs-Elysées (11 mars).
(Mozart, Beethoven, Czerny, Poulenc, Franck)

1999
Dernières tournées aux U.S.A. et au Japon.
Ultime enregistrement à Paris (trio et quatuors de Mozart/Hoffmeister), avec le Trio Pasquier et
Claudi Arimany (16-17 décembre).

2000
Décède à Paris (20 mai).